+


Monsieur Iron Man

Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Cyril Hedbaut, je suis coach sportif pour diabétique à Genève. J’ai 41 ans et j’ai été diagnostiqué diabétique de type 1 à l’âge de 27 ans. J’ai la chance d’avoir un diabète stable, je n’ai pas de problèmes particuliers, aucune complication.

Comment as-tu vécu l’annonce de ta maladie ?

Quand on m’a annoncé que j’étais diabétique je n’y croyais pas, ça a été un vrai coup de massue pour moi et ma famille. Mais j’ai décidé de prendre les choses en main et je me suis mis au sport d’endurance. Faire travailler son cardio c’est bon pour les artères et cela permet de diminuer les risques cardio-vasculaires qui sont très courants chez les diabétiques. Au début, j’ai eu du mal à me montrer avec mes appareils, je me cachais, puis ensuite j’ai pris sur moi pour accepter tout ça. Maintenant cela ne me pose plus aucun problème de me montrer en public, d’ailleurs ça permet presque de créer du lien, quand je rencontre un autre diabétique et qu’il voit que je possède un capteur on engage souvent spontanément la conversation, c’est plutôt sympa.

Quel message veux-tu délivrer aux patients diabétiques et surtout aux jeunes ?

Cela fait un an que je poste photos et films sur YouTube pour prouver qu’on peut tout à fait faire du sport, même parfois à haut niveau d’intensité, tout en étant diabétique. Je le conseille même ! Cela permet d’avoir une meilleure glycémie, cela remonte le moral aussi. Cela fait environ 10 ans que je fais beaucoup de sports d’endurance. Au départ je faisais ça dans mon coin, je le gardais pour moi puis j’ai décidé de montrer ce qu’il était possible de faire malgré la maladie. J’espère avec ça inspirer quelques jeunes diabétiques à se mettre au triathlon, à la natation ou à la course à pied. Je veux leur prouver que tout est possible, il suffit juste de le vouloir, tout est une question de volonté.

Comment as-tu transformé cette faiblesse en force ?

Moi c’est tout ou rien dans la vie. J’ai pris très au sérieux la maladie et j’ai décidé de tester mes limites pour savoir jusqu’où mon corps pouvait aller. J’ai commencé par m’entraîner tout doucement, j’y suis allé crescendo et c’était vraiment super de voir jusqu’à quelle intensité mon corps pouvait monter. Je souhaite

à tout le monde de découvrir cette sensation : le surpassement de soi alors qu’on pense que son corps est diminué. Au début j’ai commencé par faire du vélo, la première année j’ai fait 3000 km, la troisième année 10 000 km. Puis je me suis mis à la course à pied, j’ai fait 5-10 km puis je suis allé jusqu’au marathon de Lausanne. Après avoir fait de la natation j’étais prêt pour un triathlon et comme ça ne me suffisait pas (rires) je suis arrivé à la distance Iron Man qui est le Graal de la discipline : 3,8 km à la nage, 180 km à vélo et presque 42,125 km à pied ! Et j’ai réussi à passer la ligne d’arrivée.

Tu as d’autres projets ?

Mon projet principal est d’entraîner d’autres diabétiques à faire du sport. Il y a quelques temps que je suis coach sportif spécialisé dans l’accompagnement des diabétiques. Je les aide dans leur entrainement pour éviter les crises d’hypo ou d’hyperglycémie, je leur donne des conseils sur la nourriture… tout cela leur fait gagner du temps et de l’efficacité. Si à l’époque où j’ai commencé le sport j’avais eu un coach sportif qui m’avait aidé à concilier l’effort et la maladie, j’aurais gagné beaucoup de temps et ça m’aurait aussi évité quelques soucis. Aujourd’hui je veux être un guide pour les autres malades et leur faire profiter de mes connaissances.
Plus d'infos : 
www.instagram.com/cyrilirondiabetic/
www.youtube.com/watch?v=ulZ71wk4Q-8
www.youtube.com/watch?v=6ZGnMY75PCs

‹ Retour

Catégories

Social

Blog | Helvète Media

Helvete Media - Nina Reic - Route du Mont 73, CP 90, 1903 Collonges / VS
Powered by
Rougevif